Rocroi,
      mémoire de pierres













 

Lys.GIF (1381 octets)Les origines de RocroiLys.GIF (1381 octets)


La création

Rocroi_1.JPG (2638 octets)

 

Le plateau de Rocroi est habité depuis les temps les plus reculés. Les « tumuli » de Sévigny la Forêt dans la Forêt des Pothées l'attestent. Une ferme gallo-romaine, au IIème siècle est construite au bord du ruisseau d'Hamzy. En 1198, Nicolas IV, Baron de Rumigny choisit sur le plateau un endroit marécageux balayé par tous les vents pour élever une chapelle qu'il place sous le saint patron qui porte encore aujourd'hui son nom : St Nicolas. C'est autour de cette chapelle (1200-1220) que les premières habitations se construisent. A cette époque, Raoul Ier ou Raul, 4ème enfant de Henri II de Grandpré, Comte de Porcien et seigneur du lieu, hérite de Henri III, son frère décédé sans postérité. Il fait bâtir près de la chapelle, une maison forte qui deviendra un petit fort. Raul peuple son village de serfs et prisonniers de guerre à qui il donne terre et maison. Si l'on convient de ces premières évolutions, deux théories deviennent alors plausibles quant à l'origine du nom de Rocroi. Il dérive à n'en pas douter du nom de son fondateur Raul : c'est pourquoi on peut supposer que la communauté qui voit arriver d'autres habitants grossit, d'où le village de Raul-croit. Une deuxième version laisse penser que le village, situé au carrefour des chemins du Hainaut et de Liège qui montent vers le Porcien et la Thiérache, prend le nom de Croix de Raul puis Raulcroix pour rappeler la croisée des chemins.


Lysbarre.GIF (1618 octets)


Les armoiries

Les armoiries de Rocroi sont celles de ses premiers seigneurs. Raoul ou Raul II, successeur de Raul ler et Vaucher dit " Sarrasin " son beau-frère s'engagent en 1248 dans la 7ème croisade derrière Louis IX, futur Saint Louis. A leur retour de terre Sainte, les seigneurs de Rocroi ajoute à leur blason bleu roi, trois croissants : mais on ne sait s'ils étaient entrelacés comme aujourd'hui. La ville, comme châtellenie possédait en 1555 ses armoiries propres lorsque Henri II la fit fortifier. Peut-être le Roi de France a-t-il lui même entrelacé les croissants pour plaire à sa maîtresse Diane de Poitiers qui curieusement possédait ce même monogramme. Le 14 novembre 1614, Louis XIII achète la quasi totalité de la seigneurie de Rocroi à la famille de Népoux et ajoute 3 fleurs de lys, armes de la France. A ces armoiries, on ajoute la couronne des enfants de France (un cercle d'or surmonté de 8 fleurs de lys) et cette exergue propre à la ville de Rocroi " gentillitia insignia civitates rupes regia " (le rocher du Roy, c'est l'honneur de notre cité et de notre région). Interdites au moment de la révolution, les armoiries de Rocroi retrouvent leur existence sous Louis XVIII confirmées par lettres patentes du Roi Charles X le 17 Mars 1827, qui remplacent la couronne des enfants de France par la couronne murale.

[Retour] [Dates]