Rocroi,
      mémoire de pierres













 

Lys.GIF (1381 octets)19 Mai 1643Lys.GIF (1381 octets)

Bataille pour un trône...

 

Bataille3_petit.jpg (6602 octets)Au cœur d'une guerre de Trente ans dévastatrice, la France est fragilisée par les décès successifs de Richelieu (décembre 1642) et Louis XIII (14 mai 1643). A l'origine de ce conflit, la défenestration de Prague en 1618. De religieuse, la guerre devient politique et européenne. A la veille du 16 mai 1643, la couronne du petit Roi Louis XIV vacille. Le Royaume en régence est menacé par l'Espagne qui occupe les Pays Bas. Le gouverneur, Francisco de Mélo, successeur du Cardinal Infant, nourrit alors l'idée de se diriger vers Paris par la Champagne en prenant Rocroi. Apprenant le mouvement des troupes espagnoles, le jeune Duc d'Enghien rassemble son armée sur la Somme pour secourir la petite place forte. Dans les défilés boisés de Sévigny la Forêt, les régiments prennent place. Des mercenaires de tous poils se font face : toute l'Europe guerrière est au rendez-vous, italiens, wallons, allemands, espagnols, écossais, suisses, croates, français. Au total 50 000 hommes. Par un audacieux mouvement d'encerclement, la cavalerie du Prince écrase la cavalerie espagnole et la met en fuite. Dès lors, avec fougue, l'infanterie où les suisses sont les plus meurtriers, fait face avec succès aux invincibles " Tercios espagnols ". Contre toute logique de rapport de force, l'Armée de France écrase l'Armée d'Espagne en quelques heures. Le sol spongieux des Rièzes de Sévigny et Rocroi absorbe à tout jamais le sang des 10 000 morts. Le 19 mai 1643 à 10 h, la Bataille de Rocroi met fin à la menace d'invasion et à la renommée militaire de l'Espagne. Le trône du Roi de France est sauvé.

  Lysbarre.GIF (2458 octets)

La bataille de Rocroi a inspiré l’artiste française vivant en Suisse, Dominique de Bardonnèche-Berglund

  Place de Rocroi1.JPG (31364 octets)